中文 English Contactez-nous

Wang Yi s'entretient par téléphone avec le Ministre sri-lankais des Affaires étrangères Dinesh Gunawardena

fmprc.gov.cn| Mis à jour : 2021-03-01

Le 24 février 2021, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a eu un entretien téléphonique avec le Ministre sri-lankais des Affaires étrangères Dinesh Gunawardena sur invitation.

M. Wang a déclaré que la Chine et le Sri Lanka sont des partenaires stratégiques qui s’entraident sincèrement et entretiennent une amitié traditionnelle. Dans l’année écoulée, les deux pays ont travaillé main dans la main et se sont soutenus pour lutter contre la pandémie de COVID-19, et les relations bilatérales ont maintenu un développement vigoureux. Cette année marque le centenaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC), et la Chine a accompli de grandes réalisations dans l’éradication de l’extrême pauvreté et l’édification intégrale de la société de moyenne aisance, et entamera la nouvelle marche de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. Le développement de la Chine représente un accroissement de la force de la paix et un renforcement des pays en développement, et fournira davantage d’opportunités de développement aux pays en développement, y compris le Sri Lanka.

M. Wang a souligné que la Chine était prête à intensifier la coopération antiépidémique avec le Sri Lanka, à continuer de lui fournir un soutien en matière de vaccins et à l’aider par des actions concrètes à vaincre la COVID-19 le plus tôt possible. Les deux parties doivent promouvoir solidement leur coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route », faire de la ville portuaire de Colombo et du port de Hambantota deux grands moteurs de croissance afin de contribuer au développement économique du Sri Lanka, de promouvoir le processus d’industrialisation du pays et de renforcer ses capacités de développement autonome.

M. Dinesh Gunawardena a indiqué que le Sri Lanka prenait la Chine comme sa plus proche amie et l’a sincèrement remerciée pour son aide désintéressée de longue date au développement économique et à l’amélioration du bien-être social du Sri Lanka ainsi qu’à sa réponse aux défis internes et externes. Ces derniers jours, des pays occidentaux, dont les États-Unis, ont fait du tapage à nouveau autour de la question des droits de l’homme et ont lancé des accusations injustifiées contre des pays en développement, dont le Sri Lanka, devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Il a dit espérer que la Chine continuerait à défendre la justice et à se tenir aux côtés des pays en développement.

M. Wang a noté que certains pays occidentaux s’habituaient à faire pression sur les pays en développement sous prétexte des droits de l’homme, et que la Chine s’y opposait fermement et était disposée à maintenir des relations de soutien mutuel solide avec le Sri Lanka pour sauvegarder ensemble les droits et intérêts légitimes des pays en développement, les normes fondamentales régissant les relations internationales et les buts et principes de la Charte des Nations Unies, dont le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d’autrui.

M. Gunawardena a chaleureusement félicité la Chine pour le centenaire du PCC et a déclaré que sous la direction du PCC, la Chine avait réussi à sortir complètement de la pauvreté, accompli de grandes réalisations en matière de développement et considérablement amélioré le niveau de vie de son peuple. La Chine a joué un rôle d’entraînement dans le développement commun d’autres pays et a apporté une contribution majeure à la civilisation humaine. Le Sri Lanka apprécie la position juste de la Chine sur le dossier des droits de l’homme et entend travailler avec elle pour défendre l’équité et la justice dans les affaires internationales et régionales.

Copyright © L'Agence Chinoise de Coopération Internationale pour le Développement.
Tous droits réservés. Site web réalisé par le China Daily.
京ICP备18041594号
京公网安备 11010202007780号