中文 English Contactez-nous

Wang Yi assiste à une vidéoconférence des ministres des Affaires étrangères de l'OCS

fmprc.gov.cn| Mis à jour : 2020-05-13

xv.png

Le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a assisté à une vidéoconférence des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Beijing le 13 mai. La conférence était présidée par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, dont le pays assume la présidence tournante de l’OCS pour l’année 2020. Les ministres des Affaires étrangères des États membres de l’OCS, le secrétaire général de l’OCS et le directeur du Comité exécutif de la structure antiterroriste régionale de l’OCS ont assisté à la réunion.

Notant la propagation continue du COVID-19 à travers le monde, M. Wang a souligné que la santé et la sécurité des populations des divers pays étaient gravement menacées, que l’économie mondiale subissait une pression à la récession croissante et que les États membres de l’OCS étaient confrontés à un défi sérieux. « L’OCS doit continuer à défendre l’esprit de Shanghai et le concept de communauté de destin pour l’humanité. Elle doit renforcer la solidarité et la coordination et agir de manière proactive. Nous devons mettre en valeur la “force de l’OCS” pour remporter une victoire rapide contre le virus et remettre le développement économique et social sur les rails dans la région et au-delà », a déclaré M. Wang.

« Premièrement, promouvons la solidarité et la coordination et gagnons ensemble la lutte mondiale contre le COVID-19. Il n’y a pas d’ordre du jour plus important que de sauver des vies, ni de tâche plus urgente que la solidarité et la coopération internationales. Nous appelons tous les gouvernements à transcender les divergences et les frictions et à se concentrer sur la lutte contre le COVID-19 dans leur pays, nous appelons au renforcement de la coopération internationale et au sauvetage de vies, afin de fournir le leadership nécessaire pour gagner la lutte contre le COVID-19. Nous appelons les populations du monde entier à défier le pessimisme et la peur et à rejeter les tentatives de politiser la lutte contre la pandémie, d’étiqueter le virus et de stigmatiser tout pays spécifique, afin de mobiliser un large soutien public pour gagner la lutte contre le COVID-19. Nous appelons les médias du monde entier à observer l’éthique professionnelle, à adhérer à la science et à la raison, à s’en tenir aux faits et à la vérité, et à persévérer dans l’impartialité et l’équilibre, afin de favoriser une atmosphère propice à la victoire dans la lutte contre le COVID-19.

Nous devons mettre en œuvre la déclaration des dirigeants de l’OCS sur les efforts conjoints contre la menace d’épidémies adoptée au sommet de Qingdao en 2018 et formuler un plan d’action dès que possible pour guider la coopération anti-épidémique. L’OCS doit optimiser son système d’information des maladies infectieuses, créer une base de données sur les épidémies de l’OCS et lancer des mécanismes de réponse collective et coordonnée dans les zones frontalières entre les membres de l’OCS. La Chine est prête à continuer de fournir une assistance aux autres membres de l’OCS dans la mesure de ses capacités, de participer au partage d’informations et à la recherche et au développement conjoints de médicaments et de vaccins, et à travailler avec tous les autres pour construire une communauté de santé pour tous.

Deuxièmement, promouvons la coopération en matière de sécurité pour sauvegarder conjointement la paix et la stabilité régionales. La sécurité commune, globale, coopérative et durable doit rester notre objectif primordial. Nous devons consolider la confiance politique mutuelle, nous soutenir mutuellement dans les efforts de sauvegarde de la sécurité politique et de la stabilité sociale, et approfondir et élargir la coopération en matière de sécurité. Nous devons unir nos forces pour renforcer la garantie de sécurité. Nous devons travailler ensemble pour priver les terroristes, les séparatistes et les extrémistes de toute chance de faire des ravages dans notre région et faire progresser la coopération dans des domaines clés tels que la lutte contre le terrorisme, le contrôle des stupéfiants et la gestion des frontières. Nous devons étudier positivement la mise en place d’un mécanisme de coopération et de consultation de l’OCS sur la biosécurité.

En ce qui concerne l’Afghanistan, nous devons rester attachés au principe dit « dirigé et pris en charge par les Afghans », faciliter un processus de paix et de réconciliation global et inclusif, et soutenir l’Afghanistan dans la défense de son unité nationale et de sa stabilité politique. Le rôle du Groupe de contact entre l’OCS et l’Afghanistan en tant que plate-forme de coopération avec l’Afghanistan devrait être pleinement exploité pour encourager les principales forces politiques afghanes à saisir l’occasion, à combler les divergences et à ouvrir de nouveaux horizons en matière de réconciliation nationale et de reconstruction au plus tôt.

3.png

Troisièmement, promouvons une coopération mutuellement bénéfique pour parvenir au développement commun. Tout en nous préparant à une éventuelle lutte à long terme contre le COVID-19, nous devons intensifier la coordination des politiques et recourir à des moyens flexibles et diversifiés pour faire progresser la coopération dans le cadre de “la Ceinture et la Route”. Ces efforts permettront de minimiser l’impact du COVID-19 sur le développement économique et social des divers pays et de créer une synergie pour éviter le risque de ralentissement de l’économie mondiale. Nous devons nous concentrer sur la sécurité et l’ouverture des chaînes industrielles et d’approvisionnement de notre région. Tant que les mesures de prévention et de contrôle sont correctement appliquées, nous devons soutenir la restauration rapide de la capacité des postes-frontière routiers en matière de manutention des marchandises. Les trains de fret Chine-Europe, une ligne vitale pour le transport de marchandises, devraient être mis en valeur pour aider les divers pays à lutter contre le virus et à reprendre l’activité économique. Des « voies rapides » et des « voies vertes » devraient être mises en place le plus rapidement possible, pour faciliter la circulation du personnel clé des entreprises et de ceux qui travaillent dans les secteurs essentiels de la fabrication et des services, ainsi que l’expédition des fournitures et des matières premières importantes.

Nous devons prendre diverses mesures cohérentes pour favoriser de nouveaux domaines de coopération. Par exemple, nous pourrions accélérer l’application industrielle des acquis dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation, et mener une coopération dans le domaine des mégadonnées, l’Internet des objets, l’intelligence artificielle et la 5G. Nous pourrions accroître le recours au règlement en monnaie locale. Nous devrions également mettre activement en œuvre le programme de coopération de l’OCS sur la sécurité alimentaire, explorer de nouvelles voies de coopération agricole moderne et maintenir la stabilité de l’offre et du marché agricoles dans notre région. Nous devons renforcer les échanges humains et la coopération culturelle. Nos médias et nos groupes de réflexion devraient être encouragés à multiplier les interactions, ce qui contribuera à accroître le soutien du public à notre coopération dans divers domaines.

Quatrièmement, promouvons le multilatéralisme et défendons et améliorons conjointement le système international. Nous devons défendre le multilatéralisme et sauvegarder le système international centré sur l’ONU ainsi que les buts et principes de la Charte des Nations unies. Nous devons fermement rejeter les pratiques égoïstes d’unilatéralisme et nous opposer aux sanctions et à la “juridiction au bras long” qui n’ont aucun fondement en droit international, afin de maintenir l’équité et la justice dans le monde. Nous devons renforcer les échanges et la coopération entre l’OCS et l’Organisation des Nations unies et ses agences spécialisées. Dans les circonstances actuelles, il est particulièrement important que nous soutenions le rôle de l’Organisation mondiale de la Santé dans la direction et la coordination de la lutte mondiale contre le COVID-19. Nous devons prendre l’initiative d’offrir des solutions de l’OCS aux défis mondiaux et jouer un rôle plus constructif dans l’amélioration de la gouvernance mondiale. »

M. Wang a noté que le COVID-19 affectait le fonctionnement quotidien de l’OCS. « En réponse, nous devons penser de manière créative à mener une coopération et des échanges dans le cadre de la lutte contre le virus. La Chine apportera son plein soutien à la présidence russe, coordonnera les positions sur les questions correspondantes avec les autres membres de l’OCS dans le cadre des préparatifs du sommet et proposer de nouvelles initiatives et mesures pour injecter une dynamique à la coopération de l’OCS dans l’ère post-COVID-19 », a souligné M. Wang.

5.png

Les participants à la conférence se sont dits préoccupés par l’impact considérable du COVID-19 sur le développement économique et social mondial et ont appelé la communauté internationale à soutenir le multilatéralisme, à soutenir le système des Nations unies dans la direction et la coordination des efforts mondiaux et à unir des efforts pour combattre le virus. Selon eux, sur la base de leur coopération déjà très étroite, les membres de l’OCS doivent valoriser davantage l’esprit de Shanghai, se soutenir et s’entraider dans les moments difficiles. Il est particulièrement important de collaborer avec l’OMS et de protéger conjointement la sécurité régionale et mondiale de la santé publique. Les participants sont convenus de la nécessité de renforcer la coordination des politiques macroéconomiques, de créer un environnement équitable et transparent pour le commerce et les investissements, et de faciliter la circulation fluide et ordonnée des personnes et des biens afin d’atténuer l’impact du COVID-19 sur l’économie régionale. Les diverses parties ont salué les progrès remarquables de la Chine dans la lutte contre le COVID-19 et ont remercié la Chine pour son soutien sous diverses formes aux autres membres de l’OCS. Elles se sont engagées à renforcer la coordination et la coopération sur l’Afghanistan et d’autres points chauds régionaux et à faire en sorte que l’OCS joue un plus grand rôle dans les affaires régionales. Beaucoup ont également souligné l’importance de maintenir le système international centré sur les Nations unies et l’ordre international fondé sur le droit international, de soutenir l’OMS pour jouer son rôle important et de rejeter l’unilatéralisme, l’intimidation et la stigmatisation.

Une déclaration des ministres des Affaires étrangères de l’OCS concernant la réponse au COVID-19 a été adoptée lors de la réunion.


Copyright © L'Agence Chinoise de Coopération Internationale pour le Développement.
Tous droits réservés. Site web réalisé par le China Daily.
京ICP备18041594号
京公网安备 11010202007780号