中文 English Contactez-nous

Wang Yi : Adhérer au multilatéralisme et s'opposer à l'intimidation internationale

fmprc.gov.cn| Mis à jour : 2019-06-24

W020190626425996349457 (1).jpg

Le conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, s'est entretenu le 24 juin 2019 à Beijing avec le ministre des Affaires étrangères sud-africain, Naledi Pandor.

Wang Yi a déclaré que la Chine et l'Afrique du Sud étaient des partenaires stratégiques globaux et que les deux parties avaient une confiance mutuelle solide et une profonde amitié traditionnelle. La partie chinoise a félicité le Congrès national africain (ANC) pour avoir remporté à nouveau les élections présidentielles sud-africaines et s'est réjouie du fait que l'Afrique du Sud s'engage dans une voie de développement adaptée aux conditions nationales et largement soutenue par la population sud-africaine. La Chine soutiendra fermement le nouveau gouvernement sud-africain dans le développement de son économie, la création d'emplois et l'amélioration du bien-être de son peuple. Cette année marque le 70e anniversaire de la fondation de la Chine nouvelle et le 25e anniversaire de la fondation de la Nouvelle Afrique du Sud. Le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère et l'Afrique du Sud est également entrée dans une nouvelle ère d'espoir et de redressement. Les relations sino-sud-africaines se situent à un nouveau point de départ historique et font face à de nouvelles opportunités de développement. La Chine est disposée à travailler avec l'Afrique du Sud pour mettre en œuvre les échanges de haut niveau dans les prochaines étapes, approfondir la synergie entre les stratégies de développement et la coopération dans toutes dimensions afin de donner un nouvel élan au développement des relations bilatérales.

Wang Yi a souligné que, ces derniers temps, un contre-courant avait surgi dans la situation internationale et méritait de la vigilance. L'unilatéralisme a posé des défis à l'ordre international centré sur le droit international, le protectionnisme affecte le système commercial multilatéral fondé sur des règles, et la politique du plus fort sous toutes ses formes et les pratiques d'intimidations nuisent à la souveraineté et aux droits et intérêts légitimes de tous les pays, ce qui rend le monde de plus en plus incertain. En tant que représentants importants des marchés émergents et des pays en développement, la Chine et l'Afrique du Sud doivent collaborer avec d'autres pays pour faire entendre une même voix, défendre les objectifs et les principes de la Charte des Nations unies, soutenir le concept du multilatéralisme, sauvegarder les normes fondamentales régissant les relations internationales et s'opposer à toutes les formes d'unilatéralisme et d'intimidation, promouvoir la paix, le développement et la prospérité dans le monde.

Naledi Pandor a déclaré que le Forum sur la coopération sino-africaine était une plate-forme importante pour la coopération et avait obtenu des résultats remarquables dans la promotion de la coopération entre le continent africain et la Chine. Les relations bilatérales entre la Chine et l'Afrique du sud sont solides et leur partenariat stratégique global est riche en contenu et au-delà de la portée bilatérale. Les deux parties ont des positions identiques sur les questions internationales et régionales d'importance majeure. L'Afrique du Sud souhaite approfondir sa coopération stratégique avec la Chine et renforcer la coordination et la coopération dans les enceintes multilatérales telles que les BRICS. La partie sud-africaine souhaite participer activement à la deuxième Exposition internationale d'importation de la Chine. À l'heure actuelle, le processus de multipolarisation est confronté à des défis et l'Afrique du Sud s'inquiète des tensions commerciales mondiales et des pratiques unilatérales et protectionnistes. La position de la Chine est de protéger les droits et intérêts légitimes des pays en développement, y compris l'Afrique du Sud. L'Afrique du Sud, voire l'ensemble du continent africain, se tient fermement aux côtés de la Chine pour devenir des partenaires pour contrecarrer conjointement les pratiques d'unilatéralisme et d'intimidation, défendre fermement le multilatéralisme et maintenir le système commercial mondial ouvert et inclusif.

A l'issue de l'entretien, les deux ministres des Affaires étrangères ont assisté à la signature de plusieurs accords de coopération bilatérale. 

W020190626425996358761.jpg

Copyright © L'Agence Chinoise de Coopération Internationale pour le Développement.
Tous droits réservés. Site web réalisé par le China Daily.
京ICP备18041594号
京公网安备 11010202007780号